20. sept., 2021

Chandelle

Le 19 Septembre 2021

 

             (hommage à Louise-Hélène France † 2/2/1975 et Julos Beaucarne † 18/09/2021)

 

       Dans l’espace qui vibre sans cesse un peu de sa puissance s’est évanouie.

       Les étoiles ne meurent jamais. Elles restent les témoins éternels même si elles en viennent à perdre toute leur lueur.

 

       Je sais, en j’en suis très heureux, deux d’entre elles viennent de se retrouver, pour, enfin, leur plus grand bonheur.

       Le ciel que je scrute souvent ne me surprendra pas s’il allume une nouvelle chandelle. Deux dates étaient reliées depuis l’éternité qui ne le savaient pas. 2. 2. 1975, 19. 9. 2021.

       Nous avons bondi au 20 Novembre 3976 et nous ne le savons pas. C’est une ère qui n’appartient qu’à eux. Nous n’en serons que s’ils veulent bien nous y appeler. Mais ! Ils ont tout à se dire avant cela.

       Ce ne sont pas des mots. Non, non… Il y a beau qu’ils se disent tous les mots au-delà de toute l’immensité. C’est d’un même regard qu’ils viennent de nouveau de se marier. Et le regard, il dit tous les mots que les mots ne savent inventer.

       Ils étaient privés de leur lueur, de leur chaleur. Ils se sont retrouvés. Et ils tendent de nouveau tout le bonheur de l’immensité, tente protectrice de leurs deux amours que lui, inlassablement, avait poursuivi d’enseigner de sa patience sempiternelle. Deux bambins tristes vont enfin réapprendre à vivre avec le grand bonheur tendre au fond du cœur.

 

       Vous êtes beaux de tout l’amour éternel. Merci d’avoir été.